resultat-four-crepisRéaliser soi-même un four à bois / pizza

Dans cet article, nous allons voir comment réaliser de A à Z un four à bois/pizza maison et surtout comment éviter certaines erreurs.

A vos outils !

Les différentes étapes de la construction :

  1. Les prérequis => Ce qu’il faut savoir avant de commencer les travaux
  2. L’outillage => Etre bien outillé, condition indispensable pour faire du bon boulot
  3. Les matériaux => Ce dont vous allez avoir besoin en matériaux
  4. La chape => Tout savoir sur la réalisation de la chape
  5. Préparation => La chamotte pour une bonne isolation
  6. La sole => La base de votre four
  7. La première rangée  => Les fondations !
  8. Le cintre d’entrée, la bouche => Le seul élément visible de votre four
  9. La voute => Le dome de votre four
  10. L’avaloir et la cheminée => Pour une bonne évacuation des fumées
  11. Le coulis => Pour une bonne isolation de votre dome
  12. Les finitions => On termine bien le travail !
  13. Le séchage => Attention avant de mettre en route votre four
  14. Dérhumage => Les premières flambées
  15. Les ustensiles => La pelle à pizza, le rable, la brosse à four
  16. Les fournisseurs => Revue des fournisseurs

Les prérequis

Construire un four à pizza demande un minimum de préparation et de réflexion. Ne vous jetez pas à l’eau, sans un minimum de connaissances !
C’est une opération plutôt difficile à réaliser, si l’on souhaite faire les choses dans les règles de l’art. Cependant si vous aimez le bricolage et que vous avez un peu de temps devant vous, c’est une expérience formidable. Et puis la cuisson au feu de bois, quel bonheur !

La première réflexion que vous devez avoir, c’est le choix de l’emplacement de votre four. Au fond du jardin, sur votre terrasse, contre votre maison etc.. ? Peut importe au final, mais vous devez bien avoir en tête que la cheminée de votre four à besoin d’un bon tirage pour fonctionner. Vous devez également vous assurer que le support de votre four soit stable et très robuste pour soutenir le poids de tous les matériaux indispensables à la construction du four, et bien sur de la chaleur !


Voyons maintenant ce dont vous avez besoin comme outils.


L’outillage

  • Une disqueuse, avec un disque à diamant de très bonne qualité !
  • Un maillet
  • Un mètre, un crayon de maçon
  • Une perceuse/visseuse à batterie ou filaire
  • Une scie sauteuse pour réaliser vos gabarits en bois
  • Un niveau
  • Protection pour les yeux, les oreilles et des masques pour la poussière
  • Le nécessaire de maçonnerie (pelle, truelle, auge, seau, gants etc.)

Les matériaux

  • Du sable (≈ 0,5 m3)
  • Du ciment réfractaire
  • Du mélange à béton et du ciment
  • Du coulis
  • De la ferraille
  • Des briques et dalles réfractaires
  • Du polystyrène et des planches de bois pour les gabarits
  • De la chamotte
  • Du carton et des bâches pour protéger votre four
  • Un membrane de polystyrene de 5 Mm pour la dilatation
  • Des petites cales en bois ou en plastique
  • Des tuyaux pour le conduit de cheminée

plan-sole-four-a-pizzaLa chape

Il est indispensable de travailler sur un plan de travail suffisamment robuste et solide pour supporter le poids de votre four à pizza, et également de la chaleur qu’il va dégager.

Ne négligez pas cette étape, c’est la base de votre four !

Le choix de la hauteur de la sole est également très important. Je préconise entre 105/115 cm de hauteur. Vous n’aurez pas à vous plier en 4 pour enfourner et défourner vos pizzas !

support-chape-four-pizzaPrévoyez une réservation particulière d’environ 4/5 cm au centre du four, du diamètre de votre sole (+ quelques centimètres), pour accueillir le lit de chamotte (briques réfractaires concassées) qui assurera l’isolation de celle-ci. Je rappelle que les dalles de la sole ne devront en aucun cas être scellées, pour permettre la dilatation des différents éléments.

La chape doit bien entendu être ferraillée, pour assurer une solidité maximum !

Pour la réservation, j’ai découper un rond du diamètre de ma sole (+ quelques centimètres) dans du polystyrène, j’ai ensuite coulé une seconde chape de 8/10 cm.


Préparation

Disposez votre lit de chamotte dans la réservation prévue à cet effet, sur maximum 5 cm de hauteur.

Conseils : prévoyez une très légère pente de l’arrière à l’avant du four pour la sole.
La chamotte (brique réfractaires concassées), va permettre de stabiliser votre sole et d’absorber la forte chaleur dégagée par le four en action.


la-sole-four-a-pizzaLa sole

Le fabricant de briques chez lequel je me suis fourni n’avait plus de dalles réfractaires. J’ai du m’adapter en réalisant une sole à l’aide de briques réfractaires classiques.

Pour des contraintes d’emplacement, j’ai du réaliser une sole de seulement 70 cm de diamètre. C’est un peu juste (possibilité de cuire qu’une seule pizza), je vous conseille plutôt de tabler sur une sole de 80/90 cm de diamètre. (voir le plan ci-dessus)

compas-maison-crayon-cordeDisposez vos dalles en formant un carré d’environ 1 m2 et tracez à l’aide d’une corde et de 2 crayons (compas maison), un rond d’un diamètre égal à la taille choisie pour votre sole. (Dans mon cas 70 cm).

sole-brique-carreesEffectuez ensuite toutes vos découpes à l’aide de votre disqueuse et d’un disque à diamant de très bonne qualité. Ne soyez pas surpris, les briques sont assez difficiles à découper. Armez vous de patient, beaucoup de patience !

Reformez la sole sur l’emplacement prévu à cette effet, sur son le lit de chamotte. Tassez légèrement, à l’aide d’un maillet.


La première rangée

premiere-rangeeLe départ de la voute est lui aussi très important. C’est une phase qu’il faut réaliser avec le plus grand soin.
Entourez la sole d’une membrane de polystyrène de 4/5 mm, afin de laisser un petit espace entre la sole et la première rangée de briques. Indispensable pour lutter contre le phénomène de dilatation.

premiere-rangee-fourEnsuite, toujours pour les mêmes raisons, déposez une couche de papier sulfurisé afin de dissocier la voute de la chape béton. Chaque élément de votre four peut alors se dilater, sans risque de fissures.

Découpez ensuite vos briques réfractaires en deux, puis commencer à réaliser votre premier étage de briques. Socle de votre futur voute. Le tampon de la marque des briques doit bien sur être visible à l’extérieur et les briques, parfaitement en contacte les unes aux autres à l’intérieur du four.

Conseils : Pas de ciment à l’intérieur du four, mais seulement à l’extérieur pour remplir les joints !
N’oubliez pas, il faut très peu d’eau dans votre mortier réfractaire, pour faciliter le séchage et éviter les fissures quand le four va monter en température !


Le cintre d’entrée, la bouche

plan-voute-entree-four-a-pizzaC’est la partie visible de l’iceberg ;).

Pour construire le cintre, vous aurez besoin de réaliser un gabarit en bois de la taille de votre ouverture. (voir plan ci-contre pour la taille de la bouche d’entrée).

Montez ensuite vos couteaux, ou vos briques en effectuant un demi-cercle et en insérant des cales en bois ou en plastique entre chaque brique.

bouche-entree-four-pizzaSi toutes les briques s’ajustent parfaitement, vous pouvez alors boucher les joints avec du ciment réfractaire (soit à la main, soit à l’aide d’une poche à douille).

Conseils : Prévoir quelques cales en dessous du gabarit, afin d’éviter de forcer au moment du démoulage.


La voute

dome-sable-four-pizzaNous allons pouvoir commencer à monter notre voute !

Pensez à protéger votre sole avec une bâche plastique et un morceau de carton au diamètre de votre sole.

Ensuite, il vous faudra fabriquer un gabarit qui vous servira à façonner le dome en sable.

Versez le sable sur la sole protégée, et réaliser un dome parfait à l’aide de votre gabarit.

Conseils : Pour réaliser le dome de sable, il est important de bien l’humidifier et bien le tasser.

Pour connaitre la hauteur de la voute, appliquez la formule suivante = Hauteur de la bouche d’entrée x 1,8
Soit dans mon cas => 25 cm (hauteur bouche d’entrée) x 1,8 => 45 cm (hauteur de la voute).

avaloir-fourC’est maintenant que les choses sérieuses commencent. Pour monter les briques et réaliser une belle voute, vous allez devoir tailler de nombreuses briques ;).

La difficulté de cette opération, est que l’on va devoir transformer des briques carrées (brique rectangulaires coupées en deux) pour une réalisation arrondie. Armez vous de patience, car il faudra prévoir de nombreux biseaux à l’aide de votre meuleuse.

voute-finie-008N’oubliez que les joints de mortier ne se font qu’à l’extérieur. A l’intérieur, on ne doit voir aucun espaces entre les briques. (Plus facile à dire qu’à faire ;)).

La voute de sable à pour objectif de vous guider tout au long de cette opération pour terminer sur une magnifique « clé de voute ». (photo ci-contre).

Bon courage !


L’avaloir et la cheminée

L’avaloir est une pièce maitresse de votre four. Il doit être assez large pour pouvoir permettre à la fumée de s’échapper facilement. J’ai utilisé 2 dessus de mur 30x16x3 + 2 Bâtonnets MZ 22x5x3.

Un photo vaut mieux qu’un long discours.

J’ai fabriqué une pièce en béton, afin que pouvoir y insérer mon tuyau émaillé de raccordement pour la cheminée. J’ai d’ailleurs rajoutés second raccord pour bénéficier d’un meilleur tirage et éviter que les fumées ne nous reviennent dessus.

Des jonctions entre la voute, la bouche d’entrée et l’avaloir sont à prévoir. Courage, encore quelques petites découpes 😉


Le coulis

etapes-coulis-fourPour optimiser le jointoiement des briques réfractaires de la voute et pour continuer à isoler votre four, deux couches de coulis sont préconisées.

Le coulis est composé d’argile et de chamotte. Vous devrez le mélanger avec un peu d’eau pour obtenir une pâte (pas trop liquide attention) que vous devrez ensuite étaler sur la totalité de votre voute.

Conseils : Pour éviter les crevasses au moment du séchage, je vous conseille d’utiliser un morceau de grillage à poule sur lequel vous étalerez votre coulis.


Les finitions

De chaque coté du four, j’ai monté 3 rangées de parpaings, avec un coffrage en béton sur l’avant du four. N’oubliez pas de faire une légère pente vers l’avant pour l’écoulement des eaux de pluie.

Un fois le béton sec (environ 3/4 jours), j’ai comblé tout l’espace vide, entre les murs et le dome, de sable et d’un peu tout ce que j’avais sous la main :).

J’ai ensuite réalisé une toiture en béton armé, avec une pente de quelques centimètres pour l’écoulement. Que j’ai peint avec une peinture extérieure imperméable. En attendant de faire une vrai toiture, avec de belles tuiles anciennes !

J’ai ensuite crépis tout le devant du four, avec un crépis ton « Pierre de France ».


Le séchage

Un four à bois peut monter jusqu’à 400/450°. A cette température, vous n’êtes pas sans savoir que l’eau passe de l’état liquide à l’état gazeux !

Si les briques de votre four ne sont pas totalement sèches, vous imaginez les dégâts si vous lancez votre première fournée.

C’est pourquoi, une fois la construction de votre four terminé, il est préférable d’attendre 3 bonnes semaines, avant d’envisager de commencer à le faire fonctionner.


Le dérhumage

Le dérhumage est une étape indispensable si vous ne souhaitez que vos briques se fissures, voir même éclatent.

Il a pour fonction de faire sortir toute l’eau contenue dans tous les matériaux utilisés dans la réalisation du four (ciment, briques etc.), par une succession de petits feux.

Conseils : Sur une semaine, réalisez une succession de petits feux. On commence par 10/15 minutes le Lundi, 10/15 minutes le mardi, 20/30 minutes le mercredi, 1h le jeudi, 1h30 le vendredi, pour réaliser votre première fournée le Samedi soir par exemple, avec 3h de chauffe (Minimum requis pour que le four soit à bonne température).

Il faudra reproduire le dérhumage chaque année, après une longue période d’inutilisation.


Les ustensiles

 

Un pelle à enfourner

Un pelle à enfourner

Une pelle à défourner

Une pelle à défourner

Une brosse à four

Une brosse à four

Un rable

Un rable


Les fournisseurs

Bon appétit !

Evitez les grandes enseignes du bricolage, les tarifs sont élevés et les produits de qualité moyenne.
Il existe encore quelques briqueteries et autres spécialistes des produits réfractaires en France. Cela vaut le coup, de faire un peu de route pour acheter des briques de qualité à des prix bien plus avantageux et surtout de discuter avec de vrais spécialistes 😉 !

Pour ma part, je me suis rendu à la briqueterie de Valabrègue à Bollène, dans le Sud de la France :
SPRB VALABREGUE
Route de Suze
84500 Bollène
Tel: 04 90 30 50 20

facture-vallabregueL’équipe est au top, avec un vrai savoir-faire. Vous ressortirez de là avec plein de conseils et astuces formidables !
Ils vous diront exactement combien vous aurez besoin de briques, de dalles, de couteaux etc.
Pour exemple, j’ai choisi des briques second choix (Briques un peu trop cuite), elles m’ont couté 3 fois moins cher qu’à Leroymerlin. (facture à l’appui).

Si vous avez des questions ou besoin d’informations supplémentaires, rendez vous dans le forum !

 


Photos en vrac du four à pizza !




Votre avis nous intéresse !


VN:F [1.9.22_1171]
Avis : 4.4/5 (284 votes)

Inscrivez-vous en 1 clic pour recevoir nos recettes pizzas !
OK